Autostop en Australie

Récit d’une journée d’auto-stop en Australie

Mes virées en stop font parties de mes meilleurs souvenirs de voyage. Le stop est une façon de voyager qui nous met au défit, il nous fait sortir de notre zone de confort et nous confronte à l’incertitude…

Du grand air au bord de la route, on se retrouve en quelques secondes dans un espace clos avec de parfaits inconnus. Comme un passage dans une autre dimension, on s’introduit dans l’univers de quelqu’un le temps d’un trajet.

7 février 2014. Aujourd’hui c’est décidé, je quitte la ville de Perth. Je serais bien resté plus longtemps. Bonne ambiance ici et beaucoup de gens sympas, Junko et les japonaises, John, Gaetan et compagnie… Mais l’aventure m’appelle et la saison des pommes va bientôt commencer.

L’objectif est de descendre jusqu’à Manjimup en stop. Il est 10h30, je démarre assez tard. Je prends un train de Perth à Mandurah, le terminus sud, 9,90$, pour sortir du gros de la ville. Petit pique-nique au bord du canal où j’observe quelques pélicans se chamailler…

Après avoir marché 2 km, je lève le pouce à la sortie de l’autoroute, l’endroit indiqué sur Hitchwiki. Gros flux de voitures. Un mec dans une camionnette de travail s’arrête et propose de me déposer un peu plus loin, à Falcon en me disant que de là, ce sera plus simple que je prenne un bus jusqu’à la Forest Highway.

Je ne l’écoute pas mais j’apprendrai plus tard qu’il avait raison… Il me dépose, j’oublie mes nouvelles lunettes de soleil dans sa camionnette, je suis vert, je venais de les acheter, la cinquième paires que je perds depuis le début de mon voyage, heureusement il repasse 5 minutes plus tard pour me les rendre. Voici un des avantages d’avoir des lunettes de merde.

Je me retrouve à Falcon sur une sorte d’aire au milieu de nulle part, personne de s’arrête, pas de bus, je cuis gentiment au soleil. Je vais parler avec deux nanas tatouées de la tête au pieds, dans un gros pick-up blanc… Je retourne cuire…

Les nanas dans leur pick-up passent me chercher et proposent de me déposer à la gare de Mandurah pour que je prenne un train. J’accepte, je fais le chemin inverse. Elles sont surexcitées car elles partent ce soir passer quelques jours à Bali.

De retour à Mandurah, les pélicans se chamaillent toujours. Pas de train. De toute façon ce n’est pas mon plan. Je retourne sur le spot de stop, au même endroit que tout à l’heure et relève le pouce. Deux babacools proposent de me déposer à Falcon. Je ne vais pas me faire avoir 2 fois, je décline.

À peine 10 secondes plus tard, un mec dans une bagnole de sport verte s’arrête, il me dit qu’il va à Bunbury mais qu’avant il doit repasser chez lui pour nourrir son chien… Ok, tant qu’il ne le nourri pas avec moi. J’y vais ! J’aimerais enfin me barrer de Mandurah.

Robert est un kanak de Nouvelle-Zélande, il rentre du travail, il est en Australie depuis 3 ans, on passe chez lui pour qu’il récupère son chien, se change, etc… Il est en week-end et part voir sa girlfriend à Bunbury, il me file une bière et son ordi portable pour patienter. J’en profite pour chercher mon prochain point de stop à partir de Bundury pour le sud… J’avais déjà aperçu les maisons des banlieues pavillonnaires australiennes de l’extérieur, je vois maintenant l’intérieur. Maison IKEA sans âme fabriquée en série, plus kitch tu meurs.

On repart dans sa voiture de sport en direction de Bunbury avec son chien qui au final ressemble plutôt à un hamster. Personne sur la route, il passe la 6ème. Il m’explique qu’il n’y a que des locaux qui passent par là, et qu’il aurait fallu que je prenne la Forest Highway, comme me l’avait dit le premier stoppeur. Heureusement qu’il était là.

Robert gagne 194000 $ par an pour conduire un camion sur un chantier. Incroyable. Je comprends pourquoi il a tout ces trucs superflus, il ne sait pas quoi faire de sa thune l’ami Robert. Il me dépose à la sortie de Bunbury au point indiqué sur Hitchwiki, au début de l’autoroute du sud.

Il commence à être tard, le soleil décline. Je suis pris en stop par un mec qui va jusqu’à Donnybrook. Il installe des structures pour de l’événementiel, mariages, etc… Il me dépose 2 km plus loin, à la sortie sud de la ville, là où j’étais passé en vélo quelques semaines auparavant en suivant la piste légendaire du Munda Biddi.

Il est tard. Le soleil se couche. Très peu de voitures. Je décide de dormir là, dans la forêt, je continuerai demain matin. Je commence à marcher… Après quelques mètres, une voiture qui avait fait demi-tour s’arrête, au volant un asiatique me demande où je vais. Manjimup. Lui aussi ! Incroyable. Je grimpe !

Il vient d’accompagner une amie à l’aéroport, elle rentrait à Taiwan. Il travaille à Manjimup depuis 2 ans dans le fruit picking. Apparement il y a du travail toute l’année ici. Je ne dois pas être le seul à vouloir travailler dans le coin. Ça fait 2 ans qu’il est en Australie et il n’a jamais quitté Manjimup.

Il est 8h, la nuit est tombée. Il me demande où est ce que je vais dormir ce soir, je lui dis que je n’en sais rien. Il me propose de dormir chez lui, mais seulement pour une nuit, il a peur que je squatte. Il vit en colocation avec 6 autres taïwanais. Il me ramène un peu comme une curiosité qu’il a trouvé au bord de la route. Bientôt 2 ans qu’il est là et il ne parle pas bien anglais, résultat de la colocation entre taïwanais…

Je me trouve une petite place dans le salon, sur une moquette de première qualité et m’endors.

Journée incroyable, riche en émotions ! Des hauts, des bas, des rencontres originales, des incertitudes, des surprises… Ce n’était pas gagné d’avance mais l’objectif est atteint, descendre sur Manjimup en stop depuis Perth, pour seulement 9,90$ de train. Mais comme j’expliquais à l’avant dernier stoppeur, ce n’est pas l’argent économisé qui est important, c’est le challenge, la rencontre des locaux et l’expérience.

© Photo : Sur la route, Australie occidentale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s